Georges GOODHEART et John TIE démontrent qu'il y a un lien entre l'émotion, le cerveau et les muscles.

 

3 cerveaux kinesiologieLe docteur Hans SELYE, biologiste mondialement réputé, définissait le stress "comme une réponse aspécifique de l'organisme à toute demande qui lui est faite".

Paul Mc LEAN, chercheur dans les années 70, présente le cerveau humain comme une structure en trois dimensions qui se sont "empilées" au cours de l'évolution et dont chacune continue à remplir ses fonctions spécifiques.

 

 

 3 dimensions epilées

  1. le reptilien

    Issu des reptiles, il gère les capacités basiques nécessaires à la survie : se nourrir, se reproduire et se déplacer.
  2. le limbique

    Apparu avec les mammifères, il gère les émotions. Il peut être assimilé à une immense banque de données où tous nos ressentis sont minutieusement mémorisés en terme de plaisir ou de douleurs, parfois à notre insu.
  3. le néo-cortex

    C'est la couche extérieure de l'encéphale ; son développement est extrêmement important.
    Dans l'hémisphère gauche, il intervient pour le langage, les capacités logiques et analytiques.
    Dans l'hémisphère droit, il permet les approches plus globales, synthétiques, intuitives, esthétiques, etc...

Une simple analogie perçue dans une situation, peut réveiller un vécu passé douloureux, même si la personne n'en est pas consciente.

La libre volonté d'agir peut alors se trouver en conflit avec une réaction du "système automatique de protection" qui cherche à éviter le retour de la douleur soit par la fuite de la situation, soit par la lutte qui cherche à en détruire la cause (travaux du professeur Henri LABORIT sur la biologie des comportements).

Une personne vient consulter un Kinésiologue parce qu'elle n'arrive pas/plus à dominer un type d'action ou de situation.

L'approche "kinésiologique" se propose de l'aider à faire un pas vers une : COMPREHENSION et IDENTIFICATION DES RESSOURCES, afin d'atteindre ses objectifs.

 

Compréhension et identification des ressources

homerNous avons toutes et tous constaté que nos muscles reflètent nos états d'équilibre et de déséquilibre.

Les expressions populaires telles que "les bras m'en tombent" ou encore "j'ai les jambes coupées", en sont une belle illustration.

Le Kinésiologue va utiliser le test (muscle verrouillé / muscle non verrouillé) pour aider la personne à identifier certaines causes anciennes de ses conflits actuels.

Ici, il s'agira de "désamorcer" les réponses périmées du système de protection, par l'utilisation de techniques variées, identifiées elles aussi par test musculaire (points réflexes, mouvements, visualisations, etc...), pour permettre un pas vers un mieux-être avec les ressources propres à chacun.

 

Concrètement

Vous maintenez votre bras (voire, plus rarement, votre jambe) dans une position déterminée ; le Kinésiologue exerce alors une pression de 200 grammes environ durant quelques secondes.

Selon le "comportement" du muscle (verrouillé / non verrouillé), le Kinésiologue a sa "réponse".

  • Vous ne fournissez pas d'effort ; il vous est principalement demandé de respirer calmement et profondément, de vous détendre tout en restant concentrer sur l'objectif de votre séance.
  • Vous restez habillé ; il se peut que, pour les besoins d'une séance, vous ayez à quitter vos chaussettes.
  • Aucune tenue particulière n'est exigée... prévoir cependant des vêtements amples et préférer le pantalon à une jupe ou une robe.

Institut Français
de Kinésiologie Appliquée

ifka logo

6 Rue du Barginet - 38000 GRENOBLE
Tél : 09.88.77.50.90
www.ifka.com


ARTE
SYSTEMICA

systemica

6 Rue du Barginet - 38000 GRENOBLE
Tél : 09.88.77.50.90
www.arte-systemica.com


Fédération Française
de Kinésiologie

ffks logo

33 Rue Gabriel Fauré - 78990 ELANCOURT
Tél/Fax : 01.30.66.05.40
www.federation-kinesiologie.fr

Copyright © 2018 Florence Couléon Kinésiologie - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public